Billetterie : réserver votre activité idéale à vivre avec vos proches en Loire-Atlantique

Découvrez nos activités motorisées près de Nantes. En Loire Atlantique (44) et à la limite de la Bretagne !

Suivez quelques étapes très simple :

Réserver une activité en ligne :

  1. Commander une activité en choisissant une date sur le calendrier.
  2. Après la commande, vous recevrez par mail votre confirmation de réservation.
  3. Vous pourrez l’imprimer.

Commander un bon cadeau en ligne :

  1. Commander un bon cadeau sans réserver de date à l’avance ! Vous pouvez l’offrir.
  2. Après la commande, vous recevrez par mail de reçu. Aussi vous aurez votre bon cadeau à imprimer
  3. Une fois le bon cadeau offert, le bénéficiaire pourra réserver une date sur notre site internet. Pour cela, il faudra inscrire le code du bon cadeau.

 

Pour valider un bon cadeau, cliquez sur le lien suivant : RÉSERVER UNE DATE

Les bons cadeaux sont valables 1 an !

Nos bureaux sont ouverts TOUTE L’ANNÉE. Nous vous répondrons dans les plus brefs délais.

Nos activités terrestres (quad et 4×4) restent ouvertes tout l’hiver, sur réservation préalable.

En cas de groupe ou de séminaire, nous vous conseillons de nous appeler. Ensemble nous organiserons un évènement personnalisé.

En plus de nos activités, nous proposons de la restauration dans un cadre naturel. Café d’accueil, déjeuner, pot de clôture ou dîner, tout est fait pour que vous vous sentiez à l’aise. Sur notre terrasse, à bord de notre péniche ou dans notre Club House tout est cosy. Nous mettons également à disposition nos espaces verts si vous souhaitez organiser votre repas.

Les réservations pour les particuliers s’effectuent sur la boutique en ligne (un calendrier par activité). Vous pouvez réserver directement par téléphone ou e-mail.

Nos moniteurs professionnels et diplômés seront ravie de vous encadrer ! 

Apprenez-en plus sur nous grâce à notre onglet « articles » & Suivez-nous sur les réseaux sociaux.

Découvrez nos prochaines nouveautés et nos prochains aménagements. 

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à lire l’article du Ouest France .

l